mardi, janvier 11, 2005

presse : Malek Bennabi , une mémoire ravivée à Constantine

Retour sur l'itinéraire intellectuel et politique d'un témoin d'un siècle : Malek Bennabi , une mémoire ravivée à Constantine


La Tribune (Algiers)


Meriem Merdaci


Dans le cadre de ses activités, le club «Fikr oua fann», initié par la direction de la wilaya de la culture, a reçu, lundi dernier, le professeur Abdallah Boukhalkhal qui a proposé une présentation de l'ouvrage de Malek Bennabi, Mémoire d'un témoin d'un siècle.

Le conférencier a esquissé une lecture de l'itinéraire intellectuel et politique de Bennabi en insistant sur sa double formation philosophique et scientifique. Il rappellera l'importance de sa production intellectuelle (22 ouvrages publiés) et la diversité des expériences de Malek Bennabi entre Constantine et Tébessa durant son enfance où il a étudié à l'école coranique, française et la médersa. Pour mettre fin à la controverse quant à son lieu de naissance, l'orateur exhibera un extrait d'acte de naissance authentifiant la naissance constantinoise.

Il a commencé à voyager à l'âge de 20 ans avec de longs séjours au Caire où il a failli être tué à plusieurs reprises et à Paris où il n'a pas été admis au concours d'entrée à la Sorbonne. M. Boukhalkhal dresse un portrait d'un auteur généralement méconnu ou oublié, «un oubli pendant et après sa vie, ce qui est désolant pour un homme aussi grand par sa taille et ses oeuvres pour l'Algérie». Un débat a suivi cette présentation qui tournera, essentiellement, autour des rapports de Malek Bennabi à sa ville natale Constantine où il a été influencé par des enseignants tels que Mouloud Benmouhoub, Abdelkader Medjaoui et Bob Rétaire qui lui inspirèrent nombre de ses ouvrages.

En marge de la conférence, le directeur de la culture a annoncé que des manifestations marqueront la commémoration du centenaire de la naissance Malek Bennabi, le 3 janvier.

source : fr.allAfrica.com